MCE GROUP Offshore Incorporation Entreprises Etrangeres
  Géographie
Le Panama est officiellement appelé la « République du Panama » et se trouve dans la partie la plus méridionale de l’Amérique centrale. Le Panama se situe entre le Costa Rica et la Colombie. La mer des Caraïbes se situe sur la côte nord et l’océan Pacifique au sud. On dit que le nom de Panama provient d’une expression ancienne dons la signification serait « abondance de poissons, d’arbres et de papillons». Cette explication du mot Panama provient de la faune abondante et de sa biodiversité. La capitale du Panama est Panama City qui se trouve sur la côte pacifique à l’entrée du canal de Panama. Le pays a une superficie de 75’640 km2. Le Panama a été une colonie espagnole jusqu’en 1821. En 1903, le Panama casse une alliance avec la Colombie et devient une république indépendante.



Démographie
Le Panama a une population d’environ 3 310 000 habitants. Reflétant les nombreux ouvriers qui sont venus construire le canal et le chemin de fer; le Panama est devenu un melting-pot des cultures venant de Chine, d’Espagne et d’Afrique. La culture, les coutumes et la langue sont pour la plupart originaires des Caraïbes et d’influence espagnole. D’autres influences sont tirées de la musique européenne, de l’art et de traditions.

Langue et culture
Panama a fait partie de l’empire espagnol pour plus de 300 ans et en tant que tel, l’espagnol est resté la langue officielle au Panama mais l’anglais est beaucoup utilisé. Le Panama a rejoint le mouvement pour l’indépendance comme la plupart des autres pays d’Amérique centrale au XIXème siècle. Le Panama a obtenu une partielle indépendance en 1821. Il a fallu de nombreuses années au Panama pour réclamer pleinement son indépendance et l’a finalement obtenu en 1903.

Economie
Généralités
En 1994 le Président du Panama (Ernesto Pérez Balladares) a lancé un programme de libéralisation économique. Ce programme a été conçu pour libéraliser le régime commercial, afin d’attirer les investisseurs étrangers, les entreprises privées, et l’Institut de la discipline budgétaire.
Début 1998, le Panama a rejoint l’Organisation mondiale du commerce et une loi pour la réforme du secteur bancaire a été approuvée. Après environ deux ans, le PIB a augmenté de 3,6% et quatre ans plus tard, ce nombre est passé à 6%. Les facteurs les plus importants qui contribuèrent à cette croissance économique ont été le canal de Panama et les activités maritimes et portuaires de la Zone franche de Colon.

L’économie du Panama est principalement basée sur le secteur tertiaire. Le secteur des services est principalement dirigé vers la banque, le commerce, le tourisme et l’industrie privée. Le canal de Panama a une très grande importance pour la croissance économique et la stabilité du Panama en tant qu’il représente pour des millions de dollars de recettes de péage et offre de nombreuses possibilités d’emploi.

Enfin, la devise utilisée au Panama est le Balboa qui est couplé au dollar américain, en ajoutant une stabilité accrue et une facilité d’utilisation. Panama a sa propre monnaie, mais utilise les dollars US pour l’ensemble des transactions internationales, le commerce interne.

Commerce international et le Colon Free Trade Zone
Créée en 1984, la Colon Free Trade Zone (CFTZ) est la plus grande zone franche dans toutes les Amériques et la deuxième plus importante au niveau mondiale. Grace à la CFTZ, le Panama obtient de nombreux avantages pour l’économie nationale. L’activité commerciale que génère la CFTZ représente 7,5% du produit intérieur brut, il est donc considéré comme l’un des plus importants piliers de l’économie panaméenne. Les produits importés comprennent le plus souvent des appareils électriques, des cigarettes, des vêtements, des montres, des textiles, des parfums, des bijoux et des cosmétiques.

Le succès de cette zone franche est particulièrement dû à plusieurs facteurs, tels que l’emplacement géographique qui inclut le canal de Panama, la monnaie qui indexée au dollar US, un centre bancaire important et plusieurs ports modernes et de grandes dimensions. La libre circulation et l’exonération totale d’impôt est offerte par la CFTZ. Aucun impôt n’est prélevé sur les exportations de capitaux ou le versement de dividendes. En outre les entreprises situées dans la CFTZ sont exemptes des droits d’importation.

Le canal de Panama
Le canal de Panama, connu comme le plus grand passage entre l’océan Atlantique et l’océan Pacifique, en Août 1914. Le canal de Panama s’étend sur 80 km de Panama City à Colon sur la mer des Caraïbes. Il est notamment considéré comme l’une des réalisations techniques les plus importantes au monde.
En 1903, un premier traité a été signé entre les USA et le Panama. Ce traité accordait aux Etats-Unis l’utilisation, l’occupation et le contrôle d’une zone du canal au sein de laquelle ils ont obtenu l’intégralité des droits souverains. En retour, les Etats Unis ont accordé la pleine indépendance au Panama.

Un traité convenu en 1977 donne au Panama le contrôle absolu du canal. Cependant, ce traité n’a eu d’effet réel qu’à partir du 31 Décembre 1999. À partir de cette date, Panama est devenu un véritablement état indépendant. Ensuite, le traité final, qui a été révisée en 1979 par la Commission du Canal de Panama, garanti la neutralité permanente du canal.

Le canal subit en permanence une modernisation et un entretien poussé afin que de répondre aux normes actuelles et ce afin de garantir la pérennité de son succès. Ainsi le canal et la zone franche de Colon représentent à eux seuls plus de la moitié du PIB.

Panama Corporation (Sociedad Anonima)
Une société offshore au Panama est habituellement appelée « société de Panama » ou «Sociedad Anonima».
Ce type de société est réglementé en vertu de la loi n ° 32 de 1927 et du Code de commerce. Une société est constituée par deux souscripteurs qui présentent les statuts devant un notaire et ensuite les enregistres auprès de l’Office du registre public.

Une. fois que la société a été incorporée, trois directeurs doivent être nominés et au moins un actionnaire sera nécessaire. Les actions peuvent être présentées avec ou sans valeur nominale et peuvent être nominatives ou au porteur. Il n’y a pas de capital minimum ou quelconque exigence de libérer du capital.

Les noms des administrateurs doivent être dans les statuts qui ont été déposés, les changements d’administrateurs doivent également y être déposés. Chaque société doit avoir un agent panaméen résident qui doit être nommé dans les statuts, il n’y a pas d’autres exigences, sauf si les statuts sont modifiés, que la société fusionne ou est dissoute. Toutes les personnes et éléments mentionnés dans les statuts deviendront automatiquement public ce qui signifie que les statuts peuvent être consultés librement à tout moment et par n’importe qui. Pour des raisons de confidentialité un nominé peut être utilisée pour agir en tant que réalisateur et / ou actionnaire.

Les sociétés étrangères au Panama
Une société étrangère peut être enregistrée au Panama, en déposant les documents suivants au bureau d’enregistrement public:

Une traduction en espagnole notariée des statuts.
Une minute du Conseil d’administration autorisant l’immatriculation au Panama.
Des exemplaires des états financiers les plus récents.
Un certificat d’un consul panaméen confirmant que la société est organisée selon les lois de son lieu de constitution.
Notification de l’affectation des capitaux à l’opération panaméenne.
Une société étrangère peut transférer son adresse de gestion au Panama, et sera donc soumise aux lois panaméennes.

Panama Limited Partnership
Les « Panama Limited Partnership » également appelé «sociedad de limitada responsibilidad » sont régis par le Code du commerce et la loi n°24 de 1966. Ce type de société peut avoir entre deux et vingt partenaires. Il n’y a aucune restriction sur la nationalité des partenaires ou leur nationalité. Le capital-actions doit se situer entre $ 2.000 et $ 500,000. Le Nom de toutes les personnes impliquées dans l’entreprise, plus particulièrement les noms des actionnaires seront inscrits dans le Registre qui est public. Chaque associé peut être tenu responsable du montant souscrit qui demeure impayée.

Dans le cas où la société contient plus de 5 partenaires, une assemblée générale doit être tenue. Il n’est pas obligatoire de convoquer une assemblée générale pour les déclarations annuelles ou le dépôt des comptes.
Comparable à une « Panama Limited Partnership », « l’Individual Limited Proprietorship » peut être mise en place. Dans ce cas, la responsabilité de l’actionnaire sera limitée au montant des actifs alloués.

Fondation au Panama
Contrairement à un Trust, une fondation de Panama est une entité juridique distincte des membres ou des actionnaires. Elle est souvent utilisée pour la protection des biens et ne permet pas d’activités commerciales.
Le capital minimum pour une fondation est de $ 10,000. Il n’y a pas besoin de présenter les comptes ou d’effectuer un audit. Comme toutes les sociétés au Panama, elles sont exemptes de taxes sauf pour tous les revenus générés avec une activité au Panama.

Panama Trusts
Le droit sur les Trusts panaméens a été fondé en 1984 avec la loi n°1. Le Settlor, le trustee et les bénéficiaires ne peuvent être de nationalité panaméenne ou résidant au Panama. Un avocat panaméen doit agir comme un agent résident du trust. Les trusts peuvent être créés pour les biens existants ou à venir; des propriétés supplémentaires peuvent y être inclues après la constitution, soit par le Settlor ou un tiers.
Il n’y a pas d’inscription, les exigences minimales de fonds propres, ou les honoraires et les actes de fiducie peuvent être en anglais ou en espagnol. Si un trust tire un revenu imposable au Panama, il sera directement prélevé au Trust et non pas au Trustee.

Industrie offshore
Les sociétés offshores
De toutes les sociétés mentionnées ci-dessus que deux sociétés sont similaires aux sociétés à responsabilité limitée dans la plupart des pays, ce sont les «Sociedad de Responsabilidad Limitada» et la «Sociedad Anonima». Dans les deux cas, les actionnaires ne sont responsables que pour leur participation au capital autorisé de la société.

La SA a de nombreuses caractéristiques, dont les plus importantes sont:

Aucune restriction sur la nationalité ou la citoyenneté.
Aucune obligation de résidence pour les directeurs et responsables.
Aucune exigence sur les fonds propres.
L’exonération fiscale totale sur toute activité commerciale, transaction ou les revenus générés en dehors du Panama.
Différents types d’actions sont possibles.
Il n’y a pas de contrôle sur les échanges et il n’y a pas de restrictions à la libre circulation de la monnaie.
Aucune obligation de déposer des états financiers annuels
La tenue des livres ou des documents n’est pas nécessaire.
Aucune obligation de tenir des assemblées générales annuelles des actionnaires ou des administrateurs.
Grand anonymat.
Une société du Panama peut avoir des comptes bancaires, biens immobiliers propres, bateaux, voitures, etc. La totalité ou la majorité des activités commerciales ou des opérations précitées peuvent être obtenues ou mises en place sans se rendre au Panama.

Système Bancaire
Le Panama a un des systèmes bancaires les plus développé d’Amérique-latine avec plus d’une centaine de banques présentes sur son territoire. Le Panama offre des avantages uniques pour les services bancaires, financiers et des activités commerciales en raison de l’absence d’une banque centrale, ou d’une autorité monétaire. L’utilisation du dollar américain contribue à renforcer le secteur bancaire et l’industrie internationale de l’entreprise Entreprise.

La loi bancaire du Panama respecte les normes des principaux centres financiers du monde, en matière de transparence, de réglementation et offre les mêmes avantages, tels que le secret bancaire. Le Panama est l’un des centres offshores le plus sûr, en ayant une législation moderne et des avantages compétitifs et ce en maintenant la coopération internationale.
Situation générale

Géographie
Le Panama est officiellement appelé la « République du Panama » et se trouve dans la partie la plus méridionale de l’Amérique centrale. Le Panama se situe entre le Costa Rica et la Colombie. La mer des Caraïbes se situe sur la côte nord et l’océan Pacifique au sud. On dit que le nom de Panama provient d’une expression ancienne dons la signification serait « abondance de poissons, d’arbres et de papillons». Cette explication du mot Panama provient de la faune abondante et de sa biodiversité. La capitale du Panama est Panama City qui se trouve sur la côte pacifique à l’entrée du canal de Panama. Le pays a une superficie de 75’640 km2. Le Panama a été une colonie espagnole jusqu’en 1821. En 1903, le Panama casse une alliance avec la Colombie et devient une république indépendante.



Démographie
Le Panama a une population d’environ 3 310 000 habitants. Reflétant les nombreux ouvriers qui sont venus construire le canal et le chemin de fer; le Panama est devenu un melting-pot des cultures venant de Chine, d’Espagne et d’Afrique. La culture, les coutumes et la langue sont pour la plupart originaires des Caraïbes et d’influence espagnole. D’autres influences sont tirées de la musique européenne, de l’art et de traditions.

Langue et culture
Panama a fait partie de l’empire espagnol pour plus de 300 ans et en tant que tel, l’espagnol est resté la langue officielle au Panama mais l’anglais est beaucoup utilisé. Le Panama a rejoint le mouvement pour l’indépendance comme la plupart des autres pays d’Amérique centrale au XIXème siècle. Le Panama a obtenu une partielle indépendance en 1821. Il a fallu de nombreuses années au Panama pour réclamer pleinement son indépendance et l’a finalement obtenu en 1903.

Economie
Généralités
En 1994 le Président du Panama (Ernesto Pérez Balladares) a lancé un programme de libéralisation économique. Ce programme a été conçu pour libéraliser le régime commercial, afin d’attirer les investisseurs étrangers, les entreprises privées, et l’Institut de la discipline budgétaire.
Début 1998, le Panama a rejoint l’Organisation mondiale du commerce et une loi pour la réforme du secteur bancaire a été approuvée. Après environ deux ans, le PIB a augmenté de 3,6% et quatre ans plus tard, ce nombre est passé à 6%. Les facteurs les plus importants qui contribuèrent à cette croissance économique ont été le canal de Panama et les activités maritimes et portuaires de la Zone franche de Colon.

L’économie du Panama est principalement basée sur le secteur tertiaire. Le secteur des services est principalement dirigé vers la banque, le commerce, le tourisme et l’industrie privée. Le canal de Panama a une très grande importance pour la croissance économique et la stabilité du Panama en tant qu’il représente pour des millions de dollars de recettes de péage et offre de nombreuses possibilités d’emploi.

Enfin, la devise utilisée au Panama est le Balboa qui est couplé au dollar américain, en ajoutant une stabilité accrue et une facilité d’utilisation. Panama a sa propre monnaie, mais utilise les dollars US pour l’ensemble des transactions internationales, le commerce interne.

Commerce international et le Colon Free Trade Zone
Créée en 1984, la Colon Free Trade Zone (CFTZ) est la plus grande zone franche dans toutes les Amériques et la deuxième plus importante au niveau mondiale. Grace à la CFTZ, le Panama obtient de nombreux avantages pour l’économie nationale. L’activité commerciale que génère la CFTZ représente 7,5% du produit intérieur brut, il est donc considéré comme l’un des plus importants piliers de l’économie panaméenne. Les produits importés comprennent le plus souvent des appareils électriques, des cigarettes, des vêtements, des montres, des textiles, des parfums, des bijoux et des cosmétiques.

Le succès de cette zone franche est particulièrement dû à plusieurs facteurs, tels que l’emplacement géographique qui inclut le canal de Panama, la monnaie qui indexée au dollar US, un centre bancaire important et plusieurs ports modernes et de grandes dimensions. La libre circulation et l’exonération totale d’impôt est offerte par la CFTZ. Aucun impôt n’est prélevé sur les exportations de capitaux ou le versement de dividendes. En outre les entreprises situées dans la CFTZ sont exemptes des droits d’importation.

Le canal de Panama
Le canal de Panama, connu comme le plus grand passage entre l’océan Atlantique et l’océan Pacifique, en Août 1914. Le canal de Panama s’étend sur 80 km de Panama City à Colon sur la mer des Caraïbes. Il est notamment considéré comme l’une des réalisations techniques les plus importantes au monde.
En 1903, un premier traité a été signé entre les USA et le Panama. Ce traité accordait aux Etats-Unis l’utilisation, l’occupation et le contrôle d’une zone du canal au sein de laquelle ils ont obtenu l’intégralité des droits souverains. En retour, les Etats Unis ont accordé la pleine indépendance au Panama.

Un traité convenu en 1977 donne au Panama le contrôle absolu du canal. Cependant, ce traité n’a eu d’effet réel qu’à partir du 31 Décembre 1999. À partir de cette date, Panama est devenu un véritablement état indépendant. Ensuite, le traité final, qui a été révisée en 1979 par la Commission du Canal de Panama, garanti la neutralité permanente du canal.

Le canal subit en permanence une modernisation et un entretien poussé afin que de répondre aux normes actuelles et ce afin de garantir la pérennité de son succès. Ainsi le canal et la zone franche de Colon représentent à eux seuls plus de la moitié du PIB.

Panama Corporation (Sociedad Anonima)
Une société offshore au Panama est habituellement appelée « société de Panama » ou «Sociedad Anonima».
Ce type de société est réglementé en vertu de la loi n ° 32 de 1927 et du Code de commerce. Une société est constituée par deux souscripteurs qui présentent les statuts devant un notaire et ensuite les enregistres auprès de l’Office du registre public.

Une. fois que la société a été incorporée, trois directeurs doivent être nominés et au moins un actionnaire sera nécessaire. Les actions peuvent être présentées avec ou sans valeur nominale et peuvent être nominatives ou au porteur. Il n’y a pas de capital minimum ou quelconque exigence de libérer du capital.

Les noms des administrateurs doivent être dans les statuts qui ont été déposés, les changements d’administrateurs doivent également y être déposés. Chaque société doit avoir un agent panaméen résident qui doit être nommé dans les statuts, il n’y a pas d’autres exigences, sauf si les statuts sont modifiés, que la société fusionne ou est dissoute. Toutes les personnes et éléments mentionnés dans les statuts deviendront automatiquement public ce qui signifie que les statuts peuvent être consultés librement à tout moment et par n’importe qui. Pour des raisons de confidentialité un nominé peut être utilisée pour agir en tant que réalisateur et / ou actionnaire.

Les sociétés étrangères au Panama
Une société étrangère peut être enregistrée au Panama, en déposant les documents suivants au bureau d’enregistrement public:

Une traduction en espagnole notariée des statuts.
Une minute du Conseil d’administration autorisant l’immatriculation au Panama.
Des exemplaires des états financiers les plus récents.
Un certificat d’un consul panaméen confirmant que la société est organisée selon les lois de son lieu de constitution.
Notification de l’affectation des capitaux à l’opération panaméenne.
Une société étrangère peut transférer son adresse de gestion au Panama, et sera donc soumise aux lois panaméennes.

Panama Limited Partnership
Les « Panama Limited Partnership » également appelé «sociedad de limitada responsibilidad » sont régis par le Code du commerce et la loi n°24 de 1966. Ce type de société peut avoir entre deux et vingt partenaires. Il n’y a aucune restriction sur la nationalité des partenaires ou leur nationalité. Le capital-actions doit se situer entre $ 2.000 et $ 500,000. Le Nom de toutes les personnes impliquées dans l’entreprise, plus particulièrement les noms des actionnaires seront inscrits dans le Registre qui est public. Chaque associé peut être tenu responsable du montant souscrit qui demeure impayée.

Dans le cas où la société contient plus de 5 partenaires, une assemblée générale doit être tenue. Il n’est pas obligatoire de convoquer une assemblée générale pour les déclarations annuelles ou le dépôt des comptes.
Comparable à une « Panama Limited Partnership », « l’Individual Limited Proprietorship » peut être mise en place. Dans ce cas, la responsabilité de l’actionnaire sera limitée au montant des actifs alloués.

Fondation au Panama
Contrairement à un Trust, une fondation de Panama est une entité juridique distincte des membres ou des actionnaires. Elle est souvent utilisée pour la protection des biens et ne permet pas d’activités commerciales.
Le capital minimum pour une fondation est de $ 10,000. Il n’y a pas besoin de présenter les comptes ou d’effectuer un audit. Comme toutes les sociétés au Panama, elles sont exemptes de taxes sauf pour tous les revenus générés avec une activité au Panama.

Panama Trusts
Le droit sur les Trusts panaméens a été fondé en 1984 avec la loi n°1. Le Settlor, le trustee et les bénéficiaires ne peuvent être de nationalité panaméenne ou résidant au Panama. Un avocat panaméen doit agir comme un agent résident du trust. Les trusts peuvent être créés pour les biens existants ou à venir; des propriétés supplémentaires peuvent y être inclues après la constitution, soit par le Settlor ou un tiers.
Il n’y a pas d’inscription, les exigences minimales de fonds propres, ou les honoraires et les actes de fiducie peuvent être en anglais ou en espagnol. Si un trust tire un revenu imposable au Panama, il sera directement prélevé au Trust et non pas au Trustee.

Industrie offshore
Les sociétés offshores
De toutes les sociétés mentionnées ci-dessus que deux sociétés sont similaires aux sociétés à responsabilité limitée dans la plupart des pays, ce sont les «Sociedad de Responsabilidad Limitada» et la «Sociedad Anonima». Dans les deux cas, les actionnaires ne sont responsables que pour leur participation au capital autorisé de la société.

La SA a de nombreuses caractéristiques, dont les plus importantes sont:

Aucune restriction sur la nationalité ou la citoyenneté.
Aucune obligation de résidence pour les directeurs et responsables.
Aucune exigence sur les fonds propres.
L’exonération fiscale totale sur toute activité commerciale, transaction ou les revenus générés en dehors du Panama.
Différents types d’actions sont possibles.
Il n’y a pas de contrôle sur les échanges et il n’y a pas de restrictions à la libre circulation de la monnaie.
Aucune obligation de déposer des états financiers annuels
La tenue des livres ou des documents n’est pas nécessaire.
Aucune obligation de tenir des assemblées générales annuelles des actionnaires ou des administrateurs.
Grand anonymat.
Une société du Panama peut avoir des comptes bancaires, biens immobiliers propres, bateaux, voitures, etc. La totalité ou la majorité des activités commerciales ou des opérations précitées peuvent être obtenues ou mises en place sans se rendre au Panama.

Système Bancaire
Le Panama a un des systèmes bancaires les plus développé d’Amérique-latine avec plus d’une centaine de banques présentes sur son territoire. Le Panama offre des avantages uniques pour les services bancaires, financiers et des activités commerciales en raison de l’absence d’une banque centrale, ou d’une autorité monétaire. L’utilisation du dollar américain contribue à renforcer le secteur bancaire et l’industrie internationale de l’entreprise Entreprise.

La loi bancaire du Panama respecte les normes des principaux centres financiers du monde, en matière de transparence, de réglementation et offre les mêmes avantages, tels que le secret bancaire. Le Panama est l’un des centres offshores le plus sûr, en ayant une législation moderne et des avantages compétitifs et ce en maintenant la coopération internationale.