Err

incorporazione di soccietes stranieri
Et Si Avec Nous ça Changeait !..

La GRANDE BRETAGNE

Le Royaume Uni est actuellement le choix nº 1 des investisseurs étrangers désirant s’installer en Europe. A cela, il y a de très nombreuses raisons:

Fiscales:
L’imposition sur les sociétés parmi le plus bas d’Europe avec 21% d’imposition sur les bénéfices des sociétés.
Mais ce n’est pas tout certaines disposition fiscales permettent aux entreprises dont l’activité se situe en dehors du territoire Britannique d’optimiser la fiscalité jusqu’à un taux pouvant descendre à 7% voir 5% dans certains cas. Il est à noter qu’il n’y a aucun autre impôt autre que l’impôt sur les sociétés.

D’autre part, les sociétés de participation et Holdings y bénéficient d’avantages considérables:
Dans le cadre de la directive Européenne sur le régime fiscal des sociétés « Mères/filles », les dividendes remontant des filiales Européennes sont totalement exemptés d’imposition, il en va de même sur les plus values de cession. D’autre part, il n’existe aucune imposition ni retenue à la source sur les dividendes distribués à des non résidents, qu’ils soient personnes physiques ou personnes morales.

Enfin, la Grande Bretagne est le pays au monde qui bénéficie du plus grand nombre de conventions fiscales internationales. Pour toutes ces raisons la Grande Bretagne est le choix numéro 1 pour l’implantation de holdings.
Sociales:Les charges sociales sont parmi les moins élevées en Europe, avec environ 20% de charges salariales et patronales. D’autre part, le droit du travail favorise très largement la mobilité permettant d’atteindre le plein emploi grâce à des règles simples et souples d’embauche et de licenciement.
D’autre part, pour les salariés non résidents Britanniques ne travaillant pas en Grande Bretagne, il est à noté que les charges sociales ne sont pas applicables.

Enfin, pour les Dirigeants et mandataires sociaux non résidents, les charges sociales ne sont pas non plus applicables, le salaire versé est donc dans ce cas « net » de toutes charges et d’imposition en Grande Bretagne.

Juridiques:
La responsabilité: La responsabilité d’une Limited ou d’une LLP est réellement limitée aux capital,

Le capital: Le capital pour une Limited est de 1000 Livres sterling minimum, avec l’obligation de libérer au moins 2 Livres (3 Euros), ce qui permet de déclarer un capital important sans avoir à la libérer entièrement.
L’actionnariat: Pour une Limited un seul actionnaire suffit.
L’objet social: Toutes activités non réglementées ou interdites peuvent être librement exercées sans avoir à modifier les statuts ou effectuer des déclarations administratives.

Rapidité de constitution:
Constituer une Limited est simple et rapide, sans avoir à se déplacer, sans publicité. En cas d’urgence une société peut être enregistrée dans la journée même, sans nécessiter de la présence des personnes.

Confidentialité: La Grande Bretagne reconnaît juridiquement la notion de « nominee » ou de prête nom, ce qui signifie qu’une société peut être détenue et dirigée soit par l’intermédiaire d’un Directeur prête nom soit par l’entremise d’une autre personne morale. Ces dispositifs garantissent l’anonymat des bénéficiaires et des dirigeants.
www.creationsocieteanglaise.com



Nous sommes un Groupe international spécialisé dans l'optimisation fiscale aux entreprises.
Réduisez votre fiscalité on ne gagne plus d'argent on survit, arrêtez d'être des vaches à lait; des solutions légales existent.
Notre groupe composé de juristes, fiscalistes, avocats internationaux spécialisés dans le droit des affaires, banquiers, notaires etc... sauront vous conseiller gratuitement sur les possibilités d'optimiser fiscalement votre entreprise en toute légalité.

Il n'y a rien de sinistre d'organiser ses affaires afin de payer le moins d'impôt possible. Tout le monde le fait, riche ou pauvre, tous font juste. Personne n'a le devoir de payer plus que le demande la loi, les impôts sont une obligation et non pas une contribution volontaire.

Investissements Offshore : un tiers des ressources financières mondiales

Le montant global des investissements Offshore est difficile à évaluer avec certitude et les chiffres diffèrent selon les sources. Malgré tout, l’ensemble des organisations économiques s’entendent pour dire que les investissements Offshore représentent une très grande partie des ressources financières mondiales. Finalement, de l’argent il y en a là il où il est bien accueilli.

Investissements Offshore mondiaux : 5 500 milliards d’euros au minimum

Le FMI (Fond Monétaire International) estime le montant total des investissements Offshore des entreprises et des particuliers à 5 500 milliards d’euros au minimum, soit 3 fois le PIB de la France. Pour de nombreuses organisations économiques, ce chiffre est très largement sous-estimé et pourrait en réalité atteindre 26 000 milliards d’euros. Les investissements Offshore pourraient ainsi représenter le PIB des Etats-Unis plus du Japon. Rien qu’en Europe, ils avoisineraient les 1 000 milliards d’euros selon la commission européenne.

Les raisons du succès des investissements Offshore sont simples

Les investissements Offshore connaissent ce succès car ils permettent de bénéficier d’une fiscalité avantageuse en toute légalité. Les investisseurs cherchent à optimiser leurs capitaux en diminuant leur imposition.

Grâce aux investissements Offshore, la réduction des impôts dus par les investisseurs serait chaque année comprise entre 150 et 218 milliards d’euros.

Si les gouvernements, actuellement en difficulté, souhaitent que ces investissements Offshore diminuent, ils devront augmenter leur attractivité en faisant des efforts sur la fiscalité. Dans une logique d’investissement, il est normal de placer son argent là où il rapporte le plus, et surtout là où on nous en ponctionne le moins. Quoi de plus naturel que de vouloir éviter l’enfer (fiscal) lorsqu’on peut aller au paradis (fiscal).

Non vi è nulla di sinistro lavabili per organizzare i loro affari a pagare come imposta il meno possibile. Ognuno lo fa, ricchi o poveri, tutti sono fiera.
Nessuno ha il dovere di pagare più di quanto altrimenti previsto dalla legge, le tasse sono un obbligo e non un contributo volontario. "
 
Siete già clienti? Inserite l'e-mail e la vostra password:Prima visita?Registratevi
Ricevete la newsletter.

 
Gran Bretagna:

Il Regno Unito è attualmente la scelta # 1 per gli investitori stranieri che vogliono stabilirsi in Europa. A questo ci fu motivi molto diversi:


Tasse:

L'imposta sulle società tra le più basse in Europa con il 21% di imposte sui profitti aziendali. Ma non è tutto disposizioni fiscali consentono le cui società d'affari si trova fuori dal territorio britannico per massimizzare l'aliquota più bassa 7% o 5% in alcuni casi. Va notato che non ci sono altre imposte diverse Corporation Tax

D'altra parte, le holding e le società di partecipazione potranno godere di notevoli vantaggi: In base alla direttiva europea sulla tassazione dei 'Madri / figlie' società dividendi dalle società controllate sono completamente esenti fiscalità europea si va avanti anche plusvalenze. D'altra parte, non vi è alcuna tassa o imposta alla fonte sui dividendi distribuiti a soggetti non residenti, siano essi persone fisiche o giuridiche. Infine, la Gran Bretagna è il paese al mondo che ha il maggior numero di trattati fiscali internazionali. Per tutte queste ragioni il Regno Unito è il numero 1 sede scelta per le società holding.


Sociale:

imposte sui salari sono tra i più bassi in Europa, con circa il 20% delle buste paga e datore di lavoro. D'altra parte, il diritto del lavoro favorisce notevolmente la mobilità per ottenere la piena occupazione facendo assunzioni regole semplici e flessibili e di cottura. D'altra parte, per i non residenti britannici dipendenti non lavorano in Gran Bretagna, si osserva che le imposte sui salari non sono applicabili. Infine, per i dirigenti e funzionari non residenti, le imposte sui salari non sono applicabili, lo stipendio è pagato in questo caso "rete" di tutte le spese e imposte in Gran Bretagna.


Legale:

Responsabilità: La responsabilità di una Limited o LLP è in realtà limitato al capitale

Capitale: Capital Limited è un minimo di £ 1.000, con l'obbligo di rilasciare almeno 2 libri (3 euro), che viene utilizzato per dichiarare una risorsa importante senza dover pagare per intero.

Quota di partecipazione: per un limitato un azionista è sufficiente.

L'oggetto: Tutti i non regolamentati o proibiti possono essere liberamente senza dover modificare esercitato l'articoli o eseguire dichiarazioni amministrative.

Rapidità di stabilimento: Costruire una semplice e rapida Limited è senza doversi spostare, senza pubblicità. In caso di urgenza una società può essere registrata nella stessa giornata, senza richiedere la presenza di persone.

Privacy: la Gran Bretagna riconosce il concetto giuridico di candidato o candidata, il che significa che una azienda può essere di proprietà e diretto o per interposta regista o attraverso un'altra società. Questi dispositivi Garantire l'anonimato dei beneficiari e dei leader

MEDIO

E se le cose CAMBIO CON