Err

Ansiedlung von ausländischen Unternehmen
Et Si Avec Nous ça Changeait !..

La GRANDE BRETAGNE

Le Royaume Uni est actuellement le choix nº 1 des investisseurs étrangers désirant s’installer en Europe. A cela, il y a de très nombreuses raisons:

Fiscales:
L’imposition sur les sociétés parmi le plus bas d’Europe avec 21% d’imposition sur les bénéfices des sociétés.
Mais ce n’est pas tout certaines disposition fiscales permettent aux entreprises dont l’activité se situe en dehors du territoire Britannique d’optimiser la fiscalité jusqu’à un taux pouvant descendre à 7% voir 5% dans certains cas. Il est à noter qu’il n’y a aucun autre impôt autre que l’impôt sur les sociétés.

D’autre part, les sociétés de participation et Holdings y bénéficient d’avantages considérables:
Dans le cadre de la directive Européenne sur le régime fiscal des sociétés « Mères/filles », les dividendes remontant des filiales Européennes sont totalement exemptés d’imposition, il en va de même sur les plus values de cession. D’autre part, il n’existe aucune imposition ni retenue à la source sur les dividendes distribués à des non résidents, qu’ils soient personnes physiques ou personnes morales.

Enfin, la Grande Bretagne est le pays au monde qui bénéficie du plus grand nombre de conventions fiscales internationales. Pour toutes ces raisons la Grande Bretagne est le choix numéro 1 pour l’implantation de holdings.
Sociales:Les charges sociales sont parmi les moins élevées en Europe, avec environ 20% de charges salariales et patronales. D’autre part, le droit du travail favorise très largement la mobilité permettant d’atteindre le plein emploi grâce à des règles simples et souples d’embauche et de licenciement.
D’autre part, pour les salariés non résidents Britanniques ne travaillant pas en Grande Bretagne, il est à noté que les charges sociales ne sont pas applicables.

Enfin, pour les Dirigeants et mandataires sociaux non résidents, les charges sociales ne sont pas non plus applicables, le salaire versé est donc dans ce cas « net » de toutes charges et d’imposition en Grande Bretagne.

Juridiques:
La responsabilité: La responsabilité d’une Limited ou d’une LLP est réellement limitée aux capital,

Le capital: Le capital pour une Limited est de 1000 Livres sterling minimum, avec l’obligation de libérer au moins 2 Livres (3 Euros), ce qui permet de déclarer un capital important sans avoir à la libérer entièrement.
L’actionnariat: Pour une Limited un seul actionnaire suffit.
L’objet social: Toutes activités non réglementées ou interdites peuvent être librement exercées sans avoir à modifier les statuts ou effectuer des déclarations administratives.

Rapidité de constitution:
Constituer une Limited est simple et rapide, sans avoir à se déplacer, sans publicité. En cas d’urgence une société peut être enregistrée dans la journée même, sans nécessiter de la présence des personnes.

Confidentialité: La Grande Bretagne reconnaît juridiquement la notion de « nominee » ou de prête nom, ce qui signifie qu’une société peut être détenue et dirigée soit par l’intermédiaire d’un Directeur prête nom soit par l’entremise d’une autre personne morale. Ces dispositifs garantissent l’anonymat des bénéficiaires et des dirigeants.
www.creationsocieteanglaise.com



Nous sommes un Groupe international spécialisé dans l'optimisation fiscale aux entreprises.
Réduisez votre fiscalité on ne gagne plus d'argent on survit, arrêtez d'être des vaches à lait; des solutions légales existent.
Notre groupe composé de juristes, fiscalistes, avocats internationaux spécialisés dans le droit des affaires, banquiers, notaires etc... sauront vous conseiller gratuitement sur les possibilités d'optimiser fiscalement votre entreprise en toute légalité.

Il n'y a rien de sinistre d'organiser ses affaires afin de payer le moins d'impôt possible. Tout le monde le fait, riche ou pauvre, tous font juste. Personne n'a le devoir de payer plus que le demande la loi, les impôts sont une obligation et non pas une contribution volontaire.

Investissements Offshore : un tiers des ressources financières mondiales

Le montant global des investissements Offshore est difficile à évaluer avec certitude et les chiffres diffèrent selon les sources. Malgré tout, l’ensemble des organisations économiques s’entendent pour dire que les investissements Offshore représentent une très grande partie des ressources financières mondiales. Finalement, de l’argent il y en a là il où il est bien accueilli.

Investissements Offshore mondiaux : 5 500 milliards d’euros au minimum

Le FMI (Fond Monétaire International) estime le montant total des investissements Offshore des entreprises et des particuliers à 5 500 milliards d’euros au minimum, soit 3 fois le PIB de la France. Pour de nombreuses organisations économiques, ce chiffre est très largement sous-estimé et pourrait en réalité atteindre 26 000 milliards d’euros. Les investissements Offshore pourraient ainsi représenter le PIB des Etats-Unis plus du Japon. Rien qu’en Europe, ils avoisineraient les 1 000 milliards d’euros selon la commission européenne.

Les raisons du succès des investissements Offshore sont simples

Les investissements Offshore connaissent ce succès car ils permettent de bénéficier d’une fiscalité avantageuse en toute légalité. Les investisseurs cherchent à optimiser leurs capitaux en diminuant leur imposition.

Grâce aux investissements Offshore, la réduction des impôts dus par les investisseurs serait chaque année comprise entre 150 et 218 milliards d’euros.

Si les gouvernements, actuellement en difficulté, souhaitent que ces investissements Offshore diminuent, ils devront augmenter leur attractivité en faisant des efforts sur la fiscalité. Dans une logique d’investissement, il est normal de placer son argent là où il rapporte le plus, et surtout là où on nous en ponctionne le moins. Quoi de plus naturel que de vouloir éviter l’enfer (fiscal) lorsqu’on peut aller au paradis (fiscal).

Es gibt nichts unheimlich washables ihre Angelegenheiten zu ordnen, so wenig Steuern wie möglich zahlen. Jeder tut es, arm oder reich, alle sind fair.
Niemand hat die Pflicht, mehr zu zahlen, als dies sonst gesetzlich vorgeschrieben, Steuern eine Verpflichtung und nicht um eine freiwillige Spende sind. "
 
Schon Registriert ? Geben Sie Ihr E-mail und Passwort ein :Erstes BesuchRegistrieren Sie sich
Abonnieren Sie unseren Newsletter.

 
Großbritannien:

Das Vereinigte Königreich ist derzeit die Nummer 1 für ausländische Investoren, die in Europa niederzulassen. In diesem gab es viele Gründe:


Steuern:

Die Körperschaftssteuer unter niedrigsten in Europa, mit 21% Steuer auf Unternehmensgewinne. Aber das ist nicht alles, damit die steuerliche Regelung deren Tätigkeit außerhalb britisches Territorium, den Steuersatz so niedrig wie 7% bzw. 5% in einigen Fällen zu maximieren entfernt. Es sollte beachtet werden, dass keine andere Steuern als Einkommensteuer.

Darüber hinaus genießen Holdinggesellschaften und Holdinggesellschaften wichtige Vorteile: In der Europäischen Richtlinie über die Besteuerung der "Mothers and Daughters" Dividenden von Tochtergesellschaften Unternehmen sind steuerfrei, dass EU-Steuer auf Veräußerungsgewinne geht, auch. Auf der anderen Seite, keine Steuer-oder Quellensteuer auf Dividenden, die an Ausländer, ob natürliche oder juristische Personen. Schließlich ist das Vereinigte Königreich das Land in der Welt, die größte Zahl von internationalen Doppelbesteuerungsabkommen hat. Aus all diesen Gründen, die britische Nummer 1 Wahl Standort für Holdinggesellschaften.


Soziales:

Lohnsteuer gehören zu den niedrigsten in Europa, mit rund 20% der Lohn-und Arbeitgeber. Auf der anderen Seite, Arbeitsrecht stark begünstigt die Mobilität der Vollbeschäftigung, so dass die Regeln einfach und flexibel einstellen und entlassen. Auf der anderen Seite, für Nicht-Residenten britischen Mitarbeiter außerhalb Großbritanniens, ist anzumerken, dass Lohnsteuer nicht anwendbar sind. Schließlich für ausländische Direktoren und leitende Angestellte, Lohnsteuer nicht gelten, ist das Gehalt in diesem Fall "web" aller Abgaben und Steuern in Großbritannien bezahlt.


Rechtliches:

Disclaimer: Die Haftung eines begrenzten oder LLP ist wirklich Kapital beschränkt

Hauptstadt: Capital Limited ist ein Minimum von £ 1.000, mit der Verpflichtung, mindestens 2 Bücher Release (3 Euro), die verwendet werden, um ein großes Plus ohne Zahlung in voller Höhe zu erklären ist.

Teilnahme: Für eine begrenzte einem Aktionär ist ausreichend.

Ziel: Alle nicht-reguliert oder verboten ist frei, ohne die Begriffe zu ändern oder administrative Erklärungen ausgeübt werden.

Speed ​​Gründungsjahr: Erstellen Sie eine einfache und schnelle begrenzt ist, ohne sich zu bewegen, ohne Werbung. In dringenden Fällen kann ein Unternehmen am selben Tag eingetragen werden, ohne dass die Anwesenheit von Menschen.

Datenschutz: Großbritannien erkennt die Rechtsform der Bewerber, die ein Unternehmen im Besitz werden kann und unter der Regie von Regisseur Bevollmächtigten oder durch ein anderes Unternehmen bedeutet. Diese Geräte garantieren die Anonymität der Begünstigten und Führe.